Feu sur les rampes avec le NL Contest

De retour pour une 16e édition, le NL Contest by Caisse d’Epargne s’installe une nouvelle fois au Skatepark de la Rotonde à Strasbourg, du 20 au 22 mai. Au programme : l’exploration du monde de la culture urbaine à travers un florilège de disciplines qui s’affrontent dans diverses compétitions.

Le skateboard, nouvelle discipline olympique, sera encore présent au NL Contest. © Sebastien Audige

Créé en 2005 par l’association strasbourgeoise Nouvelle Ligne, le Festival International des Cultures Urbaines met un point d’orgue à valoriser les sports urbains et pratiques émergentes qui redéfinissent sans cesse l’appropriation et l’utilisation de l’espace urbain. Trois jours intensifs durant lesquels BMX, Roller, Skate et Freestyle Scooter (aka trottinette pour les intimes), sont de sortie, mais pas que. On y va aussi pour des tournois de Streetball et des Battles de danse, dont les règles ont d’ailleurs été redéfinies. « Le contest a été revu avec Illusion Crew et cette année, ce n’est plus un Battle de Break mais un Battle All-style (on peut également danser debout, ndlr). Un concept encore jamais fait en France, la battle commence en 2 contre 2 et se termine en 5 contre 5 », explique Julien Lafarge, directeur du festival. Et si ça ne suffit pas à vous convaincre, on sort la carte de la musique, avec la venue du mythique groupe hip hop US Cunninlynguists, les Strasbourgeois Golden Cut, mais aussi pléthore de DJs. Mention spéciale pour la journée 100% féminine du dimanche avec le collectif Wom-x qui animera la Fresh Zone, le lieu détente du festival.

Enfin un retour à la normale ? Si la dernière édition semblait marquer la fin de certaines restrictions avec le retour de l’édition physique, du public, des stands et de tout le tintamarre, il manquait quand même un élément essentiel. L’essence même du festival, à savoir sa dimension internationale par le biais d’athlètes du monde entier. Des pointures britanniques, suisses, australiennes (dont le triple champion du monde de roller CJ Wellsmore s’il vous plait) et autres qui s’affronteront au détour de nombreuses compétitions. Cette année, le Festival accueillera également l’Amérique du Sud avec comme représentante, la Péruvienne Darly Saavedra en roller. « C’est grâce au Digital NL Contest (qui a eu lieu en 2020 suite aux restrictions gouvernementales, ndlr) qu’on a réussi à toucher des athlètes qui n’avaient pas l’habitude de venir en Europe sur le festival, notamment une grande communauté en Amérique du Sud », indique Julien Lafarge.

La foule au rendez-vous au NL Contest 2018. © Bartosch Salmanski

Aussi ravis que nous sommes de retrouver ce melting-pot, on ne reste pas moins accrochés derrière nos favoris nationaux, parmi lesquels Alexis Letellier, multiple champion de France de Freestyle Scooter et le chouchou local Florent Kastner en BMX. À seulement 20 ans, cet Alsacien a pour objectif de défendre nos couleurs au sein de l’équipe de France aux Jeux Olympiques de Paris 2024. Pour ceux à qui l’info avait échappé, le Comité international olympique (CIO) a décidé d’intégré le surf, le skateboard, le BMX et l’escalade depuis les jeux de Tokyo 2021. Alors, on entend râler d’ici les défenseurs de la dimension sacrée de l’underground dans les sports urbains, surtout dans le milieu du skate… Mais on peut quand même se réjouir (au moins un petit peu) pour les riders qui deviendront officiellement des athlètes de haut niveau et pour les subventions qui vont avec.

En résumé, trois jours de compétitions dont un vendredi consacré aux pratiques amateurs et deux autres journées dédiées aux pros, un plein de musique, de la bonne bière, de la bonne bouffe et, on l’espère, du soleil pour en profiter un maximum.


NL Contest by Caisse d’Epargne,
du 20 au 22 mai au Skatepark de la Rotonde à Strasbourg.
Pass 1 jour : 5 euros
Les horaires et infos sont ici.


Ludivine Weiss