Un seul amour et pour toujours,
la preuve en chiffres

12 000 exemplaires, 436 pages, 11 couvertures au choix, 3 papiers différents et 1,6 kilogramme sur la balance. Notre hors-série « Un seul amour et pour toujours » défie probablement quelques lois de la gravité. En attendant sa sortie le 29 juin, nous vous dévoilons son sommaire en mode data et en exclusivité.

Match Strasbourg-Nice. Photo : Christoph de Barry

2 comme le nombre de champions du monde figurant au sommaire de ce hors série : Frank Leboeuf et Youri Djorkaeff.

3 comme le nombre d’enfants qui ont interviewé Dimitri Liénard.

4 comme le nombre de chapitres qui rythment ce magazine : Supporters / Club / Héritage / Tribunes.

8 comme le nombre de pages de la bande dessinée concoctée par Grégoire Carlé dans son récit auto-biographique intitulé Tu seras un homme mon fils.

10 comme le nombre de pages consacrées à la Racing Mutest Académie dirigée par François Keller.

15 comme le nombre de maillots du Racing, de 1979 à aujourd’hui, passés au crible par Bérénice Marmonier et immortalisés par Christophe Urbain avec l’apport précieux de Frédéric Kientzler.

17 comme le nombre de pages consacrées aux Ultra Boys 90.

22 comme le nombre de contributeurs ayant participé à ce hors-série, entre l’énigmatique JP Darky et Julien Gester, chef culture du quotidien Libération qui dévoile ses astuces pour suivre les matchs du Racing tout en couvrant l’actualité de la Croisette durant le Festival de Cannes, sans oublier Grégory Walter qui raconte son périple en famille à Haïfa.

24×32 centimètres, soit le format du magazine.

25 en centilitres, la quantité de bière nécessaire à Pierre Weller, chef du restaurant La Source des Sens à Morsbronn-les-Bains pour revisiter la fameuse soupe d’Egon Gindorf servie par grand froid à la Meinau.

27 comme le nombre de supporters, plus ou moins connus, regroupés sous la rubrique « Le Racing vu par ».

47 euros comme le prix de ce hors-série.

52 comme le nombre d’anciens joueurs et dirigeants entre 1979 et 2020 qui racontent leur Racing au travers d’entretiens et de portraits.

34 543 comme le nombre de signes que comporte la tribune de JP Darky intitulée Comment Roland Ries et le Racing ont brisé ma vie.

Des milliers comme le nombre de supporters du Racing qui se retrouveront probablement dans ce hors série.


Pour le commander et profiter des frais de port ainsi que de la possibilité de choisir sa couverture jusqu’au 29 juin => shop.chicmedias.com


Par Fabrice Voné
Photo Christoph de Barry